Español Français English Deutsch

Sefarađizo סאראיז

Association séfarade d'Órgiva

בָּרְכוּ

Barkhou

Bénissez

בָּרְכוּ | Bàṛˈk͡ho͡͡u | Bénissez est une בְּרָכָה | bəṛàˈk͡hàh | bénédiction qu'on chante avant le שְׁמַע יִשְׂרָאֵל | C͡həˈma‘ Yiṣṛàˈ’él | Écoute, Israël dans le מַעֲרִיב | ma‘aˈṛiv | — la prière du soir, et dans la שַחֲרִית | c͡haħaˈṛit͡h | — la prière du matin; ainsi qu'avant la קְרִיאַת הַתּוֹרָה | qṛiˈ’at͡h ḥaTôˈṛàh | lecture de la Torah dans l'office de Torah.

On récite la bénédiction Barkhou traditionnellement comme appel et réponse, dans quoi le חַזָן | ħaˈẓàn | chantre ou la חַזָנִית | ħaẓàˈnit͡h | chantre appel à la קְהִלָה | qəḥiˈlàh | congrégation :

בָּרְכוּ אֶת־יי הַמְבֹרָךְ!
| Bàṛˈk͡ho͡u ’èt͡h ḥaˈC͡héṃ ḥaməvôˈṛàk͡h ! |
Bénissez l'Éternel qui est béni !
après quoi le chantre ou la chantre ainsi que la congrégation, séparément ou ensemble, répondent avec la véritable bénédiction :
בָּרוּךְ הַשֵּׁם הַמְבֹרָךְ לְעוֹלָם וָעֶד!
| Bàˈṛo͡uk͡h ḥaˈC͡héṃ ḥaməvôˈṛàk͡h lə‘ôˈlàṃ vàˈ‘èđ ! |
Béni soit l'Éternel qui est béni pour toujours et à jamais !

Beaucoup de gents, en récitant l'appel ou la réponse ou tous deux, ont la coutume de s'incliner vers le הֵיכָל | ḥéĭˈk͡hàl | palais, le placard dans lequel on conserve les rouleaux de la Torah de la synagogue, qui représente le sanctuaire intérieur du Temple de Jérusalem. Celui qu'est connu sur le nom de heikhal parmi les Séfarades et les Mizrakhim, est connu parmi les Ashkénazes sur le nom de אָרוֹן קֹֽדֶשׁ | ’ạˈṛôṇ ˈqôđèc͡h | arche sainte, qui représente l'Arche d'alliance qui contenait les לוּחוֹת הַבְּרית | Lo͡uˈħôt͡h ḥaˈbṛit͡h | Tables de l'alliance — Tables de la Loi. Le heikhal est habituellement situé à la paroi avant, qui est normalement orientée vers Jérusalem.

Il y a aussi une version de cette chanson avec des paroles ladino, qui s'appelle בנדזי׿ | Béṇdéˈziđ | Bendezid Bénissez.

Dans ce canon carré en gamme juive de David ben Or, prévu pour la réception de Chabbat, trois voix, à tour de rôle, appelent (dans la section A) et immédiatement répondent (dans la section B) avec la bénédiction. Avant et après chaque mention de יהוה —c'est-à-dire הַשֵּׁם | ḥaˈC͡héṃ | le Nom ineffable de D!eu— la mélodie descend à l'imitation des révérences des fidèles. Quand la troixième section (C) du canon s'estompe, la phrase לְעוֹלָם וָעֶד | lə‘ôˈlàṃ vàˈ‘èđ | pour toujours et à jamais est répitée maintes et maintes fois, mais pas tout à fait pour toujours …

morceau  (MIDI MP3)

mélodie  (MIDI MP3)
enregistrements audio

Barkhou: Paroles 1/1
paroles
(PDF)
Barkhou : Lead sheet 1/1
lead sheet
(PDF)
Barkhou: Partition 1/2Barkhou: Partition 2/2
partition
(PDF)

http://sefaradizo.org/muzica/barju/ Association séfarade d'Órgiva, Granada, Andalousie, Espagne 2018.11.18 Édition française

Site conçu par Andreas Wittenstein