Español Français English Deutsch

Sefarađizo סאראיז

Association séfarade d'Órgiva

הַדְלָקַת נֵרוֹת שֶׁל שַׁבָּת

Hadlaqat nerot chel Chabat

Allumer des bougies de Chabbat

הַדְלָקַת נֵרוֹת שֶׁל שַׁבָּת | Ḥađlàˈqat͡h néˈṛôt͡h c͡hèl C͡haˈbàt͡h | Allumer des bougies de Chabbat est une בְּרָכָה | bəṛàˈk͡hàh | bénédiction qu'on chante à l'allumage des bougies le עֶרֶב שַׁבָּת | ˈ‘Èṛèv C͡haˈbàt͡h | vendredi soir juste avant le noircissement —habituellement dans 18 minutes avant le coucher du soleil.

Traditionellement, les bougies sont allumées par la femme de la maison ou par la plus âgée, en l'honneur du Chabbat. Le Chabbat est considéré une מַלְכָּה | malˈkàh | reine ou une כַּלָה | kaˈlàh | mariée, par ce que pendant le Chabbat, la שְׁכִינָה | C͡hək͡hiˈnàh | présence divine se dépose sur le peuple.

Au début de Chabbat on allume habituellement deux bougies. Selon une interprétation, nous allumons l'une bougie pour remplir le commandement dans Exode 20:8, « זָכֹר אֶת־יוֹם השַּׁבָּת! | Zàk͡hôṛ ’èṭ yôṃ ḥaC͡haˈbàt͡h ! | Souviens-toi du jour de Chabbat ! » ; et l'autre bougie pour remplir le commandement dans Deutéronome 5:12, « שְׁמוֹר אֶת־יוֹם השַּׁבָּת! | C͡hàˈmôṛ ’èṭ yôṃ ḥaC͡haˈbàt͡h ! | Observe le jour de Chabbat ! ». Des autres estiment que la deuxième bougie représente la lumière de la Chekhinah ou qu'elle symbolise la lumière de la נְשָׁמָה יֶתֶרָה | nèc͡hàˈmàh yètèˈṛàh | âme supplémentaire qu'est donnée à chaque personne pour la durée de Chabbat, puisque selon Proverbes 20:27, « נֵר יי נִשְׁמַת אָדָם | Néṛ ḥaˈC͡héṃ nic͡hˈmat͡h ’àđàṃ | La bougie de D!eu est l'âme de l'homme ».

Usuellement, on toujours récite la bénédiction juste avant de faire la מִצְוָה | mit͡sˈvàh | —le commandement—, mais la הֲלָכָה | ḥalàˈˈk͡hàh | —le chemin (la loi juive ortodoxe)— interdit de faire du feu dans le Chabbat, et l'allumage des bougies de Chabbat signale le début de Chabbat. Donc il est de coutume d'allumer d'abord les bougies, et puis récitér la bénédiction tout en couvrant les yeux avec les mains. Après avoir dit la bénédiction, beaucoup de gens ont coutume de accueillir symboliquement le Chabbat en tirer la lueur vers lui-même trois fois avec les mains. Des autres accueillent symboliquement le Chabbat en envoyer un baiser vers les flammes des bougies. Dans une autre coutume, la allumeuse des bougies diffuse symboliquement la lumière des flammes des bougies à la communauté et au monde avec les mains.

Cette mélodie, en gamme mineure, est attribuée à Abraham Wolfe Binder (1895 .. 1966), le compositeur, éducateur, auteur, et directeur de musique américain. Si il la avait composée lui-même ou simplement transcrit une mélodie traditionelle n'est pas clair.

Les paroles mises à jour de cette version bénissent la Shekhinah directemente, et évitent de termes féodals ou patriarcals.

mélodie  (MIDI MP3)
enregistrements audio

Hadlaqat Nerot chel Chabat : Lead sheet 1/1
lead sheet
(PDF)

http://sefaradizo.org/muzica/hadlaqat_nerot_shel_shabat/ Association séfarade d'Órgiva, Granada, Andalousie, Espagne 2018.11.18 Édition française

Site conçu par Andreas Wittenstein